Quand une bactérie de l’intestin résoud les problèmes de transfusion

Alors que l’Établissement français du sang a lancé cet été un appel urgent aux dons pour pallier les faibles réserves, une découverte pourrait bien mettre fin à ces pénuries récurrentes. Stephen Withers, un biochimiste de l’University of British Columbia, vient de trouver une enzyme capable de transformer n’importe quelle cellule sanguine en cellule de type O, c’est-à-dire en sang universel. Et devinez où lui et son équipe ont découvert cette enzyme miraculeuse ? Dans une bactérie peuplant nos intestins.

Pour comprendre cette découverte, rappelons d’abord quelques notions sur les groupes sanguins. Il en existe quatre : A, B, AB et O, déterminés par des antigènes à la surface des globules rouges( voir tableau ci contre). Un sujet de type A possède des antigènes A et des anticorps anti-B. Si on lui transfuse du sang de groupe B, ses anticorps anti-B vont provoquer une réaction immunologique qui va conduire à la destruction de ses globules rouges (hémolyse). Les sujets de type O ne possèdent eux aucun antigène : leur sang est compatible avec tous les groupes. Ce qu’ont découvert les chercheurs, c’est justement le moyen de supprimer les antigènes A et B des globules rouges pour les transformer en cellules de type O.

1.Expliquer l’origine des groupes sanguins

2. Expliquer comment la bactérie peut changer le groupe sanguin

 

Sources: futurasciences