John Snow sauve le nord de Londres du Cholera

Bon désolé mais rien à voir avec la série, voici la véritable histoire de John Snow, le médecin :

En 1854, une épidémie de choléra frappa Soho, un quartier de Londres à forte densité de population où John Snow, un médecin anesthésiste,  résidait.A cette époque , de nombreux quartiers de la ville étaient très mal équipés en sanitaires, ce qui signifie que les déjections humaines étaient déversées dans des cloaques – en gros, des fosses creusées sous les habitations – qui terminaient dans les rivières. L’odeur ambiante était généralement abominable, ce qui donnait du crédit à la théorie selon laquelle le choléra se répandait par les miasmes.

La théorie du miasme voulait que l’air s’élevant des déchets en décomposition soit en quelque sorte infecté, et que quiconque respirait cet air vicié tomberait malade. C’est ainsi, pour les médecins de l’époque, que le choléra se répandait. Mais cette théorie ne séduisait pas Snow.

“En tant qu’anesthésiste,je sais comment les gaz circulent. Quand vous respirez un gaz ou un miasme, seul votre système respiratoire peut être affecté. Si vous inspirez avec vos poumons, vous allez tousser ou avoir du mal à respirer. Mais dans le cas du choléra, ce n’était pas le système respiratoire qui était touché. C’était clairement le système digestif (Le choléra entraîne de fortes diarrhées et déshydratation qui peut mener à la mort en quelques heures).”

Il remarqua que la maladie se propageait comme un effet de vague, partant d’un coin de rue, à l’angle de Broad Street et de Cambridge Street. Or, que trouvait-on à ce coin de rue ? Une pompe à eau.En enquêtant un peu, Snow s’aperçut qu’une fosse septique contenant la couche d’un bébé malade avait contaminé le point d’eau, où 60% de ceux qui étaient tombés malades venaient chercher leur eau.

bactéries Vibrio cholerae vues au microscope après coloration

Il lui apparut évident que l’eau jouait un rôle clé dans la transmission du choléra, mais les autorités refusèrent de le suivre. Au mieux, les médecins de l’époque considéraient l’idée envisageable dans des circonstances très précises ; au pire, ils pensaient qu’il avait totalement tort. Il fallut attendre les années 1890, après la mort de Snow que le médecin et microbiologiste allemand Robert Koch isole la bactérie Vibrio cholerae à partir des intestins de personnes mortes du choléra et l’identifie comme la cause de la maladie.

Bref , ce n’est pas le roi du nord mais il a simplement révolutionné la médecine, pas mal quand même.

En se basant sur des extraits de l’article justifier comment les découvertes de John Snow ont révolutionnées la vision de la transmission des maladies, notamment le choléra.


Le smartphone ça pousse sous terre… Enfin presque

Demandez a un collégien la chose dont il ne pourrait pas se passer, la réponse est unanime: mon smartphone. Ok mais c’est quoi un smartphone, de quoi il est fait?

Attention aux âmes sensibles voici la dissection d’un smartphone

En bref, du plastique, du métal, du verre et des composants électroniques.

Mais d’où viennent ces éléments?
Élément Symbole chimique Exemple de pays d’origine de l’élément Découvrir comment on trouve le métal dans la nature
Or c’est pas sorcier l’or c’est l’or
Aluminium La bauxite
Argent L’argent :du minerai à la filière de production

Compléter le tableau à l’aide des documents ressources


La bauxite cette roche qui nous entoure

La bauxite est une roche très présente en Provence ( les baux de Provence). Elle est le minerai de base pour extraire l’aluminium, celui qui entoure nos aliment comme celui qui entre dans la composition des voitures et des smartphones.

Comment passe t’on d’une roche, la bauxite à l’aluminium?

1. En vous aidant de la vidéo, réaliser un schéma représentant le passage de la bauxite a l’aluminium.

Ton schéma devra comprendre les mots: carrière, extraction, minerai, alumine

2. Déterminer ce que sont les boues rouges. Leur rejet dans l’environnement serait-il autorisé aujourd’hui? Pourquoi?